Wafa de Koh Lanta chirurgie esthétique
Wafa de Koh Lanta parle de sa nouvelle opération esthétique
11 octobre 2021
zazie chirurgie esthetique
Zazie parle de sa regrettée chirurgie esthétique
13 octobre 2021
reportage RTS chirurgie esthetique turquie

Les reportages sur la chirurgie esthétique sont nombreux. Le dernier en date est l’émission « Temps présent : magazine de reportages » diffusée sur RTS la chaîne suisse, présentée par Jean Philippe Ceppi. On y a évoqué la chirurgie esthétique organisée par Medespoir et on a suivi une patiente lors de son séjour en Turquie.

La raison pour laquelle le reportage a été réalisé, c’est de comprendre comment des femmes qui assument d’être des féministes succombent à l’appel du bistouri. La journaliste, qui a suivi la patiente Jennifer lors de son séjour, est une quinquagénaire et une féministe assumée. Elle a essayé de comprendre pourquoi toutes ces femmes parlent de renaissance, de nouvelle vie et de confiance en elles après avoir réalisé leur chirurgie esthétique.

La chirurgie esthétique des patientes romandes en Turquie

Une frénésie de chirurgie esthétique a saisi les jeunes femmes romandes, puisqu’à peine 18 ans, elles commencent à modifier leur apparence comme le font les influenceuses des réseaux sociaux, de la télé réalité, et même des stars du porno. Ces femmes revendiquent leur féminité, mais aussi leur droit au botox et à la chirurgie esthétique pour leur bien-être et la confiance en elles et en leurs corps.

Elles enchaînent les interventions de chirurgie esthétique des seins, des fesses et du visage. Elles réalisent aussi les injections de botox pour un visage radieux et des lèvres pulpeuses. Une moyenne de cinquante mille patientes suisses se rendent en Turquie pour réaliser leur chirurgie esthétique.

Dans ce reportage, c’est l’agence Medespoir qui a bénéficié des lauriers du journaliste et de la confiance de la patiente Jennifer Martinez, une jeune employée de restauration de 27 ans. Au revenu moyen, elle n’a pas pu s’offrir l’augmentation mammaire en Suisse et a fait confiance à Medespoir pour la réaliser en Turquie. Grâce à son séjour en Turquie, elle est parvenue à obtenir la poitrine de ses rêves en plus d’une liposuccion et d’un lipofilling. À son retour, c’est une femme épanouie avec des rondeurs à la hauteur de ses espérances.

Pourquoi les patientes suisses vont en Turquie pour réaliser leur chirurgie esthétique ?

En Suisse, la chirurgie esthétique est très couteuse, et pour des citoyennes au revenu modeste, il est impossible de s’y offrir le physique souhaité. En plus, avec les nouveaux codes de beauté, il devient de plus en plus pesant à ces femmes de se comparer aux célébrités aux corps sculptés au centimètre près.

Pour faire face à cette frustration et pour réaliser les interventions de chirurgie esthétique voulues, elles se tournent vers le tourisme médical. La solution devient alors des destinations comme la Turquie qui propose tout type d’interventions de chirurgie esthétique dans des cliniques à la pointe de la technologie et le tout à des prix abordables. D’ailleurs, vous pouvez observer l’équipement du centre ARAM CLINC qui est en étroit partenariat avec Medespoir.

L’influence des stars de la téléréalité

L’influence des personnages publics n’est plus mise en doute, rien qu’en voyant le nombre de leurs followers et les messages postés, on peut comprendre l’envergure de ce phénomène. D’ailleurs, ayant détecté le filon, elles n’hésitent pas à afficher les collaborations faites avec les cliniques et les agences de tourisme médical. Un rapport gagnant-gagnant puisqu’il leur permet de bénéficier de tarifs réduits et aux agences de toucher un plus grand public.

Medespoir a compris le poids des influenceurs dans le développement de la chirurgie esthétique et sa promotion auprès d’un public plus jeune. Bien qu’étant une agence franco-tunisienne, Medespoir a conquis la Turquie en collaborant avec les meilleures cliniques et a su s’affirmer et prendre une place dans le paysage de la chirurgie esthétique en Turquie. Elle continue d’accueillir des patients et de leur organiser des séjours médicaux tout compris dans la destination qu’ils souhaitent.