La chirurgie de remodelage osseux de la mandibule est l’élément fondamental de la modification inférieure du visage, après avoir supprimé la pilosité par laser

lifting du tiers inferieur du visageL’angle de la mâchoire inférieure est plus marqué, associé à une forme de mâchoire et de menton plus large et moins arrondie chez l’homme donnant un aspect de visage carré. Il est possible de réduire cet angle et la proéminence de la mandibule en diminuant la structure osseuse principal responsable de cet aspect. En fonction de chaque cas on optera pour une réduction ou un affinement du menton, de la largeur de la mandibule ou des angles mandibulaires.

Elle est le plus souvent associée en fonction des patientes à d’autres gestes chirurgicaux comme une rhinoplastie, une lipoaspiration sous-mentale ou un lipofilling des sillons naso-géniens.

Plus rarement on peut proposer un lifting cervico-facial lorsqu’il existe une rupture de l’ovale du visage liée à l’âge.

Il est donc nécessaire de faire une étude clinique et radiologique précise pré-opératoire afin de déterminer la zone à réduire, Le lifting du visage ne porte pas sur les structures musculaires ou cutanées.

Technique chirurgicale :

  • Sous anesthésie générale.
  • Incision vestibulaire (entre la joue et la mandibule) afin d’aborder L’os directement et de le réduire par fraisage direct.
  • La fermeture endobuccale est assurée par des points résorbables, un drainage transcutané est parfois nécessaire.

Suites opératoires :

  • Une chirurgie ambulatoire est possible mais une hospitalisation de 24 heures est plus confortable.
  • La douleur est modérée, l’alimentation reste pâteuse durant une semaine.
  • Un traitement antibiotique et des bains de bouche sont prescrits.
  • Le port d’un bandage compressif pour quelques jours est souhaitable afin de limiter l’œdème et les risques d’hématomes.
  • Le résultat définitif ne doit pas être apprécié avant 3 mois car l’œdème est long à disparaitre et il faut laisser les structures se remettre en place.

Risques opératoires :

  • Hématomes et saignements endobuccaux.
  • Infection osseuse (exceptionnelle)
  • Anesthésie labiale inférieure et dentaire (le plus souvent transitoire)
  • Atteinte du nerf facial, peu probable par voie buccale

Autres gestes associés à la modification inférieure du visage :

  • Un mini-lifting du tiers inférieur du visage afin de corriger la perte de l’ovale au niveau cutanéo musculaire
  • Une lipoaspiration cervicale
  • Une liposculpture notamment au niveau des lèvres
  • Laser cutané afin de supprimer la pilosité et des troubles cutanés type télangiectasie