Gigi Hadid a fait une chirurgie esthétique ! La nouvelle maman révèle son secret
9 février 2021
Priyanka Chopra
Priyanka Chopra victime d’une chirurgie du visage ratée
16 février 2021
chirurgie esthétique au Maroc tf1

L’émission Sept à Huit de TF1 a consacré le 07 février 2021 un reportage tout entier intuité : « la folie du bistouri au Maroc ».  Souhaitant mettre en évidence l’engouement de la chirurgie esthétique des marocains, le reportage a créé la polémique tant en France qu’au Maghreb.

chirurgie esthétique au Maroc tf1

L’Interview avec le Dr Guessous, un des chirurgiens marocains les plus réputés a enflammé la toile après ses propos extrémistes concernant les actes chirurgicaux visant à embellir le corps et le visage.

Les réactions des internautes étaient assez virulentes envers l’émission qui a voulu véhiculer un message malsain et qui vise à ternir la popularité de la chirurgie esthétique au Maroc. En effet,

L’émission a commencé par la diffusion d’une image d’un pays très peu moderne, anarchique et ultra conservateur. Les interviews réalisées avec des femmes voilées ont montré une certaine discordance entre l’actuelle vie au Maroc et les traditions ancestrales de l’Islam.

Mais avant de se pencher vraiment sur les interventions phares au Maroc, l’émission s’est focalisée sur le Docteur Guessous, chirurgien plasticien connu à Casablanca et qui a parlé de chirurgies excentriques avec des noms bizarres comme : Ferrari », « Texas », » Nefertiti », etc.

Certains experts en chirurgie esthétique au Maroc ont accusé la rédaction de l’émission Sept à Huit de vouloir explicitement salir la réputation du tourisme médical à travers ce reportage et en mettant en évidence des avis étranges qui ne reflètent les vrais propos praticiens du pays.

En effet, le tourisme de santé au Maroc est en train de gagner du terrain au détriment des activités médicales des chirurgiens français, en raison du cout réduit des opérations esthétiques et évidemment des compétences des médecins marocains.

Pour conclure, on peut dire que l’émission a véhiculé une mauvaise image de la chirurgie esthétique au Maroc. Exprès ou pas, personne ne le sait encore.