La liposuccion, autant de craintes que des promesses

Les professionnels de la chirurgie esthétique sont conscients qu’il existe plusieurs raisons pour lesquelles les patients souhaitent modifier certaines parties de leurs corps. D’où, leurs recours à la chirurgie qui leurs offre une variété d’interventions pour être heureux et confiant.

sculpture de la silhouette

Les inquiétudes des patients

Les patients, fort motivés, ils se posent toujours des questions comme « Que peut-on faire pour … ? » Et « Comment puis-je obtenir … ?» En outre, ils essayent d’examiner les techniques adaptées pour le contour du corps par lipectomie. En effet, les patients accordent une attention accrue à l’aspect esthétique que peut offrir la liposuccion.

Qu’est ce qui peut préoccuper un chirurgien ?

Parallèlement, les praticiens ne cessent de mettre leurs savoir-faire pour qu’elle soit moins invasive et moins douloureuse. Depuis les années 1980, l’intervention est de plus en plus modernisée, plus sûre avec une meilleure l’évaluation préopératoire.

L’objectif d’apporter des améliorations à la chirurgie est de rassurer les patients et les inciter à la subir. Toutefois, les chirurgiens aussi leurs préoccupations par apport à l’intervention. Le succès d’une chirurgie ne se limite pas au résultat visible mais aussi au confort et aux complications réduits après l’acte chirurgical. En effet, la prophylaxie thromboembolique veineuse profonde et bien d’autres complications communes et moins fréquentes font partie des majeures préoccupations des chirurgiens spécialisés dans la sculpture de la silhouette.

Pas droit à l’erreur !

Par ailleurs, ils examinent l’historique des patients afin d’éviter d’opérer des profils de risques élevés. De plus, ils calculent avec précision les limites de la lidocaïne pour un dosage sécuritaire pendant la phase d’infiltration tumescente de la liposuccion. En fin, cela leur permet de décider de l’adjonction d’autres techniques chirurgicales ou de combiner d’autres interventions. La culture de la chirurgie est littéralement pratique. Chose qui implique plus d’essais cliniques.